MES COQUILLAGES

en construction

Retour index site

J'ai commencé à m'intéresser au coquillages lorsque j'étais tout petit en me promenant sur la grève de Pempoul où je trouvais des briniks (berniques ou patelles) et différentes sortes de bigornaux dans les flaques d'eau où je pataugeais. Plus tard, -après la guerre- je m'aventurais à la plage avec mon père et nous ramassions des rigadelles (sorte de coques) et parfois des couteaux (solen) en creusant la vase. J'observais les gens plus expérimentés et plus harids qui revenaient avec des ormeaux et parfois quelques huîtres sauvages -ce n'est que plus tard que ces mollusques commencèrent à être élevés dans la baie de la Penzé.

Cependant, je laissais tomber les coquillages tant vivants que comme coquilles jusqu'à je découvre les coquillages tropicaux bien plus tard. Je me contentais de les déguster au restaurant, tout au moins les lamellibranches (huitres, clams, et praires ) car j'apprécie moins les gastéropodes.

C'est à Cozumel que j'ai rencontré sur la plage une belle coquille de strombe, battue par la mer mais gardant encore une partie de ses couleurs. 

(taille 20 cm)

provenance Cozumel, mer des Caraibes

Je l'ai ramenée et j'ai commencé, sans trop de passion, à amasser quelques coquilles à l'occasion de voyages, parfois pêchés comme à Bora Bora en essayant de décontaminer la bête en la confiant dans le sable à la voracité des fourmis, mais le plus souvent en les achetant dans les boutiques du coin.

Au cours d'un voyage dans le sud-marocain, je suis passé dans la bourgade d'Alnif où je me suis souvenu de mes cours de Géologie et où j'ai acheté ce fossile de Trilobite datant de l'ère primaire dévonien. Même s'il ne s'agit pas à proprement parler de coquillages, il a échoué dans ma collection à cette rubrique.

Trilobites

provenance Alnif, Maroc

 

 

Une collection de coquillages est assez encombrante et prend beaucoup la poussière. Certains animaux comme les coraux en branches perdent la couleur lorsque sèche le cadavre et s'estompe l'odeur. Cependant la création de formes géométriques complexes par le vivant est quelque chose de séduisant et mérite quelques réflexions. Les peintures externes des cones géographes par exemple sont des objets étudiés au moyen de la  théorie des fractales.

On trouvera ici quelques photos de ma collection:

Cypraecassis

lambis

Un classement par espèces Cônes, Cauris, Olives et autres vous montrera d'autres pièces de ma collection.

Liens (en général des vendeurs en ligne)

Specimenshells -liste avec photos-