La Martyre

Ar Merzer (br)

Retour Bretagne

La Martyre fut à l'époque de la prospérité bretonne (du XIVe au XVIe siècles) une des places de marché les plus importantes de ce qui est aujourd'hui le Finistère.

Le nom de La Martyre serait venu du lieu où le rois Salaun (ou Salomon) aurait été assassiné au Ve siècle. Saint Salomon est le patron de la paroisse de la Martyre.

Le bourg actuel est minuscule et ne comprend qu'une douzaine de maisons, mais il possède une église et un enclos paroissial qui méritent d'être plus connus.

un des retables de l'église

le calvaire porche

L'arc de triomphe que surmonte un calvaire est du XVIe siècle en gothique flamboyant. Le porche de l'église date de 1460, dans le tympan, est représenrée la Nativité

A gauche du porche, se trouve l'ossuaire Renaissance de 1619 avec l'inscription suivante au texte un peu sinistre:"Han maro, han barn, han infern ien. Pa ho soing den e tle crena. Fol eo na preder e esperet guelet ez eo ret decidi". Le bénitier dans l'angle du porche se trouve l'Ankou montrant la tête d'un adolescent.

L'intérieur de l'église comprend 6 travées plus deux pour le choeur. A noter les statues anciennes, le vitrail de 1560 au Nord et les sablières sculptées.

La sacristie à l'Est est dotée dune coupole et date de la fin du XVIIe siècle.

[texte inspiré de la notice "Guide descriptif de l'église Saint-Salomon" ronéotypée de 1993, musique du cantique du Paradis 'ar Baradoz']