Tremaouézan

Retour Bretagne

Tremaouézan est un bourg assez minuscule situé à l'écart des routes fréquentées au nord de Landerneau.

Trémaouézan vient du breton « treb » (village) et de Maouézan (ou Moysan).

Trémaouzéan est un démembrement de l'ancienne paroisse primitive de Ploudaniel. Trémaouézan, trève de Ploudaniel qui dépendait autrefois de l'ancien évêché de Léon, a été érigé en paroisse à la Révolution.

Trémaouézan a été établi non loin d’un ancien château du Haut Moyen Age, près du village de Hellès (du breton hen "vieux" et les "château").

On rencontre les appellations suivantes : Tremagoezan (en 1363), Trefmaoezan (en 1426-1443) et Treffmaouezan (en 1589).

église Notre-Dame (XV-XVIème siècle),

elle fut fondée par Jean Penmarc’h et agrandie en 1555. Sur le transept sud on lit la date de 1577. Les piliers d'entrée de l'enclos datent de 1785. La chapelle de Mézarnou est élevée en 1597. Le clocher, reconstruit par François Gourvez et Maudet Le Bris, date de 1714. La sacristie est construite en 1676 par Claude Le Texier, de Landerneau. Le maître-autel qui date de 1643 est modifié en 1906 : de chaque côté se trouvent les statues de saint Joachim et de Notre-Dame. Les fonts baptismaux datent du XVIIème siècle. Le porche d'entrée date de 1623. L'intérieur du porche abrite les Apôtres issus de l'atelier de Roland Doré. Le retable de Notre-Dame de Trémaouézan est sculpté en 1652 par Hervé et Jacques Le Roux. Dans les niches des contreforts d'angle du porche sont quatre statues en kersanton de saint Fiacre, d'un saint évêque, de saint Thomas d'Aquin et de la sainte Trinité.

description d'après le site

son église possède de beaux retables