Mexique

Retour Voyages

en construction

Mexico Teotihuacan Tula Cholula Acapulco
Cozumel Merida ChicheN Itza Uxmal Puuc

Mon premier voyage au Mexique remonte à janvier 1967, où je fus invité à aider la filiale mexicaine de Bull à répondre à un appel d'offres de la Comisión Federal de Electricidad. J'ai passé presque un mois à travailler sur ce projet, mais j'ai pu visiter Mexico et sa banlieue immédiate, Acapulco et à rentrer en Europe via Merida et Cozumel dans la presqu'île du Yucatan. 
Je suis retourné trois fois au Mexique à l'occasion de voyages aux États-Unis, à Mexico d'où j'ai pu visiter Tula et à Merida où j'ai pu commencer à découvrir les cités maya.
Enfin en 1993, j'ai revisité le pays en voyage organisé complétant un voyage au Guatemala par un circuit des régions maya et par une visite de Teotihuacán et un tour rapide de Mexico..

Le Mexique de 1993 n'était plus le même qu'en 1967. En 1967, la station balnéaire de Cancun n'existait pas. Cancun n'était qu'un village de pêcheurs. L'aérodrome d'Acapulco était plus fréquenté par les vaches divagantes que par les jets et les avions faisaient un tour de piste à basse altitude pour vérifier qu'ils ne risquaient pas de collision. 
Le pays était encore en 1993 gouverné par le PRI Parti Révolutionnaire institutionnel, mais les jours de celui-ci comme maître absolu du pays étaient comptés. L'autarcie industrielle quasi socialiste que j'avais connu en 1967 était en train de disparaître pour le meilleur et pour le pire.
Ce qui n'avait pas changé est la disparité entre la classe aisée et les pauvres. Les manifestations des Indiens à côté du Zocalo et derrière la cathédrale avaient remplacé celles des étudiants sur la place des Trois Cultures. La pollution atmosphérique de Mexico ne s'est guère améliorée, même si l'odeur du carburant n'est plus aussi pénétrante dans les rues. Pour distinguer la silhouette des volcans du Popocatépetl et de l'Iztaccihuatl à l'est, il convient toujours de se réveiller avec le soleil avant que la brume ne recouvre les lointains. La vétusté du parc automobile est un des responsables de cette pollution, mais la raison principale est d'ordre géographique, Mexico City est situé sur un plateau à plus de 2000m d'altitude entouré de montagnes et n'est pas balayée par le vent.

On met un certain temps à se familiariser avec les diverses civilisations qui ont occupé le Mexique. Une visite studieuse du Musée d'Archéologie de Mexico (Museo Nacional de Antropologia) peut aider à la compréhension de l'histoire d'un pays qui n'a pas encore livré tous ses secrets. Des "cultures" locales coexistent avec les grandes civilisations. Parmi ces dernières, les premiers furent les Olmèques, étudiés dans les années 1930 par Jacques Soustelle, dont le pays se trouvait vers Villahermosa au bord du golfe du Mexique. Ensuite, ce fut l'apogée de la civilisation de Teotihuacán dans la vallée de Mexico. Ensuite ce furent les Toltèques avec le site de Tula au nord de Mexico, mais dont l'influence se retrouvera au Yucatan. Enfin ce furent les Aztèques dont l'apogée coïncida avec la conquête espagnole, et dont la ville principale était Mexico.
En parallèle, ce fut la civilisation Maya dans le sud du Mexique actuel, mais débordant sur le Guatemala et même le Honduras et le Belize. Elle aussi fut détruite par la conquête espagnole, mais les populations maya ont davantage gardé leur identité jusqu'à nos jours que les autres populations indiennes.

LINKS

Pour voir les volcans de Paris mieux que de Mexico, la webcam de Telmex,


Mexico (Ciudad de Mexico)

La ville de Mexico s'est construite sur le site de la capitale des empereurs aztèques, encore au pouvoir au moment de la conquête espagnole par Hernando Cortés en 1521. Les ruines mexica de Tenochitlan (l'endroit des Tenochcas) construites au XIVe et XVe siècles n'ont été que récemment dégagées dans le centre de la cité: en particulier la base du Grand Temple (Templo Mayor) découvert en 1978. Des statues découvertes là et au cours de la construction du métro, et en particulier le fameux calendrier aztèque sont au musée national.
La ville était construite sur une île du lac Texcoco qui a été progressivement asséché par le pompage de l'eau qui en a été fait pour l'agriculture et surtout la vie de la cité. La géologie de Mexico montre une extrême sensibilité au phénomène de phénomène de solifluxion aggravé par les tremblements de terre: les bâtiments de l'époque coloniale et en particulier la cathédrale s'est enfoncée de plusieurs mètres dans le sol depuis sa construction et il faut descendre quelques marches pour atteindre l'entrée. Cette instabilité du sol est aussi la cause des dégâts considérables causés par des séismes relativement peu dangereux sur des sols plus solides. Les buildings, tels la Torre Latinoamericana de 182m, ont des fondations sur pilotis atteignant le roche du fond du lac.

L'aéroport international Benito Juarez est construit à 7 km seulement du centre ville, au bord de ce qui reste du lac. Au cours de mon premier voyage, j'ai pu voir sur les berges du lac les restes d'un DC-8 qui s'était crashé peu de temps auparavant heureusement sans tuer personne. Il est vrai que dans les années 1960 et 1970 le Mexique était un pays où les frequent travellers remplissaient soigneusement leur police d'assurances avant chaque voyage.

La cathédrale 

Santa Maria de la Guadalupe

Musée d'Archéologie

le parc de Chapultepec

Xochimilco


Teotihuacán

Teotihuacán est le nom nahuatl (Ciudad de los Dioses) d'une ville fantôme ayant dominé la vallée de Mexico au début de notre ère et qui a été abandonnée au cours du VIIe siècle. Des traces d'incendie remontant à 650 AD ont été découvertes. Elle est bâtie au nord-est de la plaine en bordure des collines. Les fouilles du site continuent et des découvertes de tombes devant la pyramide de la Lune ont été faites récemment.
L'Avenue des Morts (Camino de Los Muertos) est une avenue Nord-Sud large d'une centaine de mètres et 2.5km de long se terminant au nord devant la pyramide de la Lune (Pirámide de la Luna). La pyramide de la Lune a une base de 150x130m, 4 plate formes et une hauteur d'une soixantaine de mètres.
La pyramide du Soleil se trouve à l'Est de l'avenue des Morts et mesure 63 m de haut sur une base carrée de 225m. Les gradins escarpés qui atteignent 50 cm de hauteur demandent une certaine aptitude à l'escalade à une altitude de 2500m. Elle comprend actuellement 5 plate formes dont la partie supérieure a été plus ou moins bien restaurée.
Le palais de Qetzapapalotl se trouve auprès de la pyramide de la Lune, à son sud-ouest. Il comprend de nombreuses chambres.
Le Temple du Serpent à Plumes (Quetzacóatl) se trouve au Sud, à l'est de la vallée des morts. Il est contenu à l'intérieur d'une enceinte la Citadelle (Ciudadella) et ne laisse pas voir de l'extérieur. La Citadelle est une enceinte de 400 mètres de côté; les constructions au Nord et au Sud semblent avoir été des palais.

J'ai visité Teotihuacán au cours de mon premier séjour à Mexico et j'ai résidé une nuit en 1993 à la Villa Archéologique du Club Med immédiatement au sud des ruines qui permet un accès à pied avant l'arrivée des hordes de touristes venant de Mexico.

Link Teotihacan, the city of the Gods


Cholula


Tula

Tula est un site situé dans l'état de Hidalgo à 60 km au nord de Mexico

Tula fut la capitale des Toltèques qui ont dominé le Mexique central entre 950 et 1150. Le site archéologique est essentiellement constitué d'une gigantesque plate-forme (piramide de Quetzalcóatl ou temple de Tlahuizcalpantecuhtli)  surmontée de statues d'atlantes de près de 5 mètres de haut dont la silhouette est assimilée à l'art toltèque, tel qu'on le retrouve dans la période tardive de Chichen-Itza. On y trouve aussi deux terrains de jeu de pelote et le palais de Quemado avec sa statue de Chac-mool


Merida

 Mérida était auparavant la petite ville maya de T'Hó. La ville de plan régulier est un mélange d'atmosphère espagnole et indienne. je me souviens de mon arrivée, après avoir quitté un Miami désert sous la pluie à 8 heures du soir, je me promenai sur la place d'Armes de Merida à 23 heures pour me trouver dans une exubérance hispanique qui m'a fait penser que j'avais changé de continent.
Merida a vu sa prospérité eu XIXe  siècle comme centre de culture et d'industrialisation de l'agave (henequen) fibre textile et matière première de la tequila.

Autour de la Plaza Grande, se trouvent la première cathédrale (catedral de San Idelfonso) construite dans les Amériques sous l'égide de Don Francisco de Montejo y Leon, la Casa de Montejo, le Palais Municipal et celui du gouvernement du Yucatan.

Après avoir essayé de réserver une chambre depusi Miami en 1969, ce fut pour apprendre à l'aéroport vers 20:00 que l'hotel était plein, je fus assez heureux de pouvoir poser ma valise à la Casa del Balam.La location d'une voiture me posa des problèmes similaires, la VW que j'avais réservée éait à peu près à sec d'huile et un remplacement ne me fut donné que mañana à partir de 08:30, ce qui en traduisant le mexicain était que je pouvais espérer partir vers 11:00.

Après être allé en fin de  matinée à Chichen Itza au cours de mon premier séjour au Yucatan, je suis allé jusqu'à Progreso, un port à 30 km sur le golfe du Mexique aux constructions basses en béton pour résister aux ouragans. Je ne savais pas en 1969 que j'étais presque à Chixculub au point d'impact de l'astéroïde ayant exterminé les dinosaures au Mastrichien il y a 65 millions d'années.

La seconde fois que je suis allé à Merida était en voyage organisé: cette fois je n'ai pas connu les affres logistiques rencontrées 25 ans plus tôt.


Chichén Itzá

Chichén Itzá est probablement la destination le plus visitée des sites maya du Yucatan. Je  l'ai visité deux fois en 1969 et en 1993. La première fois, venant de Merida à 120 km à l'ouest, je me suis promené seul en utilisant un plan-guide en espagnol, la seconde fois était en tour organisé et j'avais une meilleure documentation.

Chichén Itzá remonte à l'an 400 AD avec la création de monuments maya de Chichen Viejo. L'apogée de la ville arriva à la fin du Xe siècle de notre ère. Cette importante cité maya a subi l'influence toltèque au Xe et surtout au XIIe siècle. A la fin de ce siècle (1194)  une guerre civile éclata au Yucatan qui vit la victoire de Mayapán sur Chichén Itzá qui périclita jusque 1400. La ville fut abandonnée à cette époque pour des raisons encore inconnues.

La zone principale (Chichén Nuevo) du site de Chichén Itzá est située autour de la pyramide El Castillo. Mais la région de l'observatoire El Caracol plus ancienne est aussi très intéressante. Plus au Nord, un sentier conduit au Cenote sacré excavation naturelle creusée dans le calcaire et où furent retrouvés ossements et objets Maya. En 1993, nous assistâmes au spectacle son et lumière où l'évocation du dieu Chaac était ponctué par les éclairs d'un orage à l'horizon. La promenade de nuit en venant de la Villa Archéologique découvrant El Castillo illuminé dans un nuit spécialement obscure représente aussi un beau souvenir.

Chichén Viejo est de pure tradition Maya, celle de Uxmal et de la région du Puuc. La religion est marquée par l'adoration du dieu de la pluie Chaac. Les monuments les plus caractéristiques sont l'observatoire, tour circulaire en colimaçon surnommée El Caracol, le monastère des nonnes (Edificio de las Monjas) et l'Église surnoms donnés par les espagnols probablement sans rapport avec la destination des lieux.

Chichén Nuevo fut fondée au nord de Chichén Viejo au IXe siècle avec l'arrivée des Itzá de la région toltèque de Tula. La pyramide del Castillo (ou de Kukulkán -le nom maya du serpent à plumes aussi appelé Quetzalcoatl)) est surmontée d'un avec une statue du chac-mool temple. C'est la plus haute structure (25m) de l'ensemble principal. Vers l'Est s'étend un ensemble de trois constructions presque jointives, le temple des mille colonnes, le temple des guerriers et celui du Jaguar. Au Nord s'étend le plus grand terrain de pelote méso-américain (Juego de Pelota)  puis plusieurs plate formes cultuelles (celle dite de Vénus, celle des aigles et des jaguars et celle des cranes-Il Tzompantli-)


Uxmal

Uxmal fut une cité maya de 25000 habitants avant d'être abandonnée au Xe siècle. Le site est dominé par la "pyramide du Magicien", pyramide escarpée de 32m de haut. Les autres site principaux sont le "couvent des Nonnes" , le palais du Gouverneur et la maison du Pigeon.


Le Puuc

La Ruta Puuc est un corridor dans une région de collines de l'état du Quintana Roo au sud de Merida. Plusieurs sites de villes Maya ont été retrouvées. J'ai eu l'occasion de visiter les sites de Kabah, Labná et Sayil entre Merida et  Ciudad de Carmen.

Sayil

Kabah

le site de Kabah comprend surtout le Palacio de los Mascarones décoré de nombreux rostres du dieu de la pluie Chac

Labná

 


Tulum


Palenque